3 Protection des bouteilles

En F2, il faut se prémunir des éclatements des bouteilles.

Combien de personnes seront victimes prochainement d’une détonation en plein milieu du jour ou de la nuit, parfois il y a des blessures… Bien souvent, le sucre, les fruits, les enzymes et la chaleur sont bien mis en cause… Aillez la main légère sur les F2.

La protection des bouteilles n’empêche pas l’explosion sous pression intense. Elle limitera considérablement la projection de verre et le risque de blessures :
– en enfilant par-dessus la bouteille une vieille chaussette ou un collant, le verre en restera prisonnier.
Ici, ce sont des bouteilles fantaisies qui ont été voilées

-En les rangeant dans un carton, dans un bac ou une vieille glacière, ou dans un contenant rempli d’eau ou un cours d’eau…, Nettoyage rapide et vous prendrez moins de risque d’être blessé.

Ce bac a fait son job, les bouteilles à fond carré ne sont pas solides

Les vraies bouteilles éclatent aussi comme les bouteilles décoratives au réfrigérateur

Bouteille LORINA éclatée au réfrigérateur. Un kéfir de banane dont la F2 n’est que de quelques heures et malgré un dégazage.

 

 

 

 

La vie d’une bouteille est délicate, si on en prend soin, vous pourrez les garder toute une vie, il ne faut pas les choquer, ça peut créer des micros fissures.

 

culot d’une bouteille qui a sauté
Joliment décoré, mais bas de gamme ou recyclé à fond carré, sont souvent celles liées à la deuxième fermentation F2, dont la « Carbonatation » génère trop de CO2, qu’elles ne peuvent supporter.
Les utiliser de préférence pour y mettre la F1 nature, les mettre au réfrigérateur, sans y faire une F2 à température ambiante.
Le risque Zéro n’existe pas, les vraies bouteilles peuvent aussi éclater !!!
Attention un embouteillage trop sucré, avec trop d’enzymes et levures liées aux fruits…, F2 trop longues, températures élevées, l’ensemble devient un cocktail de plus en plus explosif aussi bien le geyser à l’ouverture que l’éclatement de la bouteille au repos ou au moindre choc.
Et apprivoiser vos F2, en commençant par l’utilisation de plantes aromatique en petite quantité au lieu de jus ou de fruits.
Si la température ambiante est élevée :
-Diminuer la durée de la F2 si c’est trop sucré en plaçant la bouteille au frais et pourquoi pas une chaussette par-dessus !
-Effectuer vos F2 dans un endroit plus frais comme une cave, ainsi la carbonatation sera plus longue et plus sûre.
-Fermentation trop longue:

– Bouteille ouverte sans précaution lire Remplissage et ouverture, les risques éventuels.

 

 

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                         

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.