Avant de recevoir une culture de kéfir de kéfir de fruit

Questionnez-vous avant de vous lancer dans la culture du kéfir de fruit.

Quel est le goût de la boisson kéfir de fruit ? Suivant la durée de fermentation, pour 24 heures le goût sera fade si c’est peu sucré et plus ça fermente 48 à 78 heures, vous sentirez davantage le zeste du citron.

Le meilleur pour le goût, c’est en F2 ! C’est une deuxième fermentation(sans les grains) issus de l’embouteillage de la F1 que l’on laisse fermenter à température ambiante et qui gazéifie la boisson., On y met des aromates afin de sublimer les saveurs et l’on devient un vrai apprenti sorcier.

Combien de temps dure la fermentation ? Le temps réel de la fermentation est de plus ou moins 24 heures à 72 heures suivant le ratio de sucre et de grains utiliser.

Quelle est durée réelle de la préparation ? Jusqu’à la mise en bouteille, environ est de 5 minutes.  Si on prépare plusieurs litres et l’on fait des F2  élaborés à base de tisane et fruit… Ça prendra bien plus de plus de temps.

La fermentation est-elle difficile à réaliser ? 

Non, c’est relativement simple et pour votre réussite, passer par le protocole de démarrage. La fermentation pour 1 litre, demande plusieurs ingrédients pour optimiser la symbiose. Dans un bocal de 1 L, I faudra de l’eau, une tranche de citron, un fruit sec figue ou abricot séché non traité, une c à soupe de grains de kéfir de fruit et une c à soupe de sucre(blanc ou blond de canne). Plus on fera de litre et plus on multiplie la quantité d’ingrédients !

Est-ce que j’ai l’espace pour le faire ? La fermentation se fait dans un bocal et de préférence à fermeture mécanique(avec joint en caoutchouc) car il s’agit d’une fermentation lactique qui devrait se faire en anaérobie(bocal fermé). Le bocal fermé peut se trouver sur le plan de travail ou dans un placard sans problème.

Les températures adéquates de fermentation ? En dessous de 20° C, la fermentation sera plus lente, pour bénéficier de plus de bienfait, il faudrait avoir un tapis chauffant pour obtenir une température supérieur à 20° C, ou en isolant du froid votre fermentation d’une petite laine ou en plaçant le bocal dans une pièce plus chaude. La culture supporter des températures allant jusqu’à 37.5 C.

Qu’est-ce qui peut devenir contraignant ? 

-Il faut une bonne hygiène du matériel utilisé et des ustensiles uniquement dédiés à la fermentation comme le bocal, passoire, entonnoir.

-La culture a besoin d’entretien lorsqu’elle est en pose au réfrigérateur, un changement de son eau sucré chaque semaine environ avec autant de grains que de sucre dans un litre d’eau. En outres éviter de les garder plus 3 semaines dans ces conditions.

-Si vous partez en vacances, emmenez-les, vous ferez des heureux lors de vos partages. Sinon confiez-les à une amie…

Combien coûte les grains de kéfir de fruit ?

-ll vous en coûtera les frais d’envoi, rarement plus de 5 euros par enveloppe bulles etc, à part si inflation. Esquiver les sites de vente aux prix excessifs et privilégier les sites de partage comme celui-ci kefirkombuchajun.net .

Le kéfir, c’est gratuit par une remise en mains propres. Ne soyez par radin, lorsque l’on reçoit, apprenez à donner votre tour(lorsque l’on est donneur ça fait plaisir de recevoir un petit cadeau des personnes reconnaissantes).  Par ailleurs, si vous faites comme votre donneur, favoriserez à pérenniser la chaine de don et d’aider les autres.

Le coût des matières premières ?

C’est bien moins cher que d’acheter la boisson au magasin bio  à moins que vous n’ayez pas de temps pour en préparer.

-Les fruits secs non traités sont un gage de qualité, oui il y a un coût, mais on évite ainsi que des produits phytosanitaires finissent dans notre verre.

-Les fruits séchés(figues, abricot, raisins secs)  se gardent très longtemps sans problème, il y a que le citron où les prix peuvent augmenter lorsque ce n’est plus la saison. Possibilité de se faire une réserve de tranches de citron congelées pour échapper la pénurie. Et la rondelle de citron peut s’utiliser 2 à 3 fois, c’est économique !

-Le sucre le plus adapter est le sucre de canne blond, avec le blanc pas de problème, attention au sucre complet, les sucres complet peuvent être utilisé si l’eau n’est pas minéralisée, mais prudence quand même.

-Toutes les eaux ne conviennent pas. On peut utiliser de l’eau en bouteille de marque la moins chère ou utiliser l’eau du robinet (potable)décanté en carafe ou mise en bouteille ouverte au réfrigérateur ou micro-filtrée.

Attention à l’eau adoucie, ou par osmose inversée ou distillée ou déminéralisée, car il n’y a pas de minéraux comme le calcaire. Dans ce cas, il faudra en rajouter manuellement(poudre coquilles d’œufs…, sinon les grains ne se multiplieront pas et conditionner trop longtemps avec une autre trop pauvre. Ils deviendront stériles même avec une bonne eau.

Renseignez-vous, en posant des questions au propriétaire actuel des grains avant de recevoir une culture, sur sa pratique et les soins.

Demandez-si ceux sont des grains de kéfir classique sans effet particulier ou s’ils ont un effet antalgique comme le kéfir de fruit Héna ? 

Est-ce les grains semblent bien actifs, si ça pétille en ouvrant le bocal ? C’est préférable que ça pétille.

-Est-ce les grains ont déjà été contaminé ? Que ce soit par des levures sauvages ou moisissures, des petits malins se font la joie de partager ce qui leur suppose toujours bon et au contraire ça ne l’est pas. En cas de réponse positif même si on vous dit qu’il n’y a aucun pas de problème que ça fermente continuellement aussi bien, il faudra décliner la transaction. Parce que rien que la présence de levures sauvages, inhibe la faculté de celles présente(s)dans vos grains à interagir avec les bactéries lactiques, ça veut que le kéfir sera dans l’incapacité de restituer pleinement tous ses bénéfices puisque la symbiose en sera altérée parmi les levures et les bactéries du kéfir.

-Quels ingrédients eau, sucre et fruit, et eau… Utilise-t-il pour la base de la fermentation ?  Dans un premier temps, on pourrait continuer d’utiliser exactement la même chose produit de la même marque sans passer par le protocole de démarrage si le dont est très rapide en mains propres et les grains bien frais et non entretenus au réfrigérateur.

Comme ce ne devient pas évident de se procurer précisément la même matière première et c’est pour cela qu’il faudrait procéder par le protocole de démarrage… Si on change d’ingrédient ne serait-ce que l’eau, les grains peuvent se déliter ou la boisson devenir gluante durant la F1(avec les fruits), idem avec le sucre, bien souvent, c’est dû à trop de minéraux, et parfois à cause mauvais conditionnement des grains.

Est-ce que ses fermentations sont en anaérobie ou en aérobie ? Anaérobie : bocal hermétique qui empêche l’oxygène de renter dans le bocal. T

Il vaut mieux s’en procurer de fermentation en anaérobie pour la préservation des bactéries lactiques, sinon, il y a un risque que la fermentation devienne forte… odeur ou goût vinaigré avec mère.

-Quelle quantité de grains vous recevrez ? 20 g est le minimum pour commencer le protocole et la fermentation d’1 litre. Par la suite, les grains se multiplieront et vous en serez envahis.

Est-ce que ses grains se reproduisent ? Refuser, si les grains ne se reproduisent pas.

Combien de fermentation qu’il fait par semaine, quelle quantité par jarre ?  Des fermentations occasionnelles n’offrent pas un équilibre symbiotique suffisant pour la pérennité de la souche. Si c’est au quotidien, c’est parfait !

Est-ce ses grains sont frais, provenant de fermentations récentes ?

Issue de grains congelés, ou déshydratés ?

Ou provenant d’un hôtel de grains du réfrigérateur ou température ambiante(changement d’eau toutes les 24-48 heures ou si elle provient d’une fermentation récente.

Il devient préférable d’en recevoir de fermentations récentes, refuser tout ce qui vient de congélation et déshydratation, ça les affaiblis et c’est la cause de problèmes de fermentations variées.

-Si ça vient d’un bocal, ou hôtel de grains au réfrigérateur ? S’ils proviennent d’un bocal qui a passé plus de 3 semaines au réfrigérateur, ça craint pour les microorganismes probiotiques et n’en prenez pas. Le froid, empêche la prolifération des microorganismes mésophile qui ne peuvent se reproduire ce qui génèrent un gros déséquilibre du génome.

Il faudrait que les grains soient entretenue dans bon volume d’eau et pas entassé comme des sardines, ils sont constitués essentiellement d’eau en partie d’une gangue de polysaccharide et de protéine, et s’ils sont déshydratés ils perdront 6 à 8 fois de leur volume. 

L’eau sucrée devrait être changée chaque semaine environ. Sans sucre la vie bactérienne d’un kéfir est en danger, devenant inintéressant pour le microbiote intestinal.

Conservé à température comme en mode tibico : L’activité du symbiotique du kéfir a ces faiblesses, il faut changer régulièrement de sucre, et surtout il faudrait les faire fermenter avec des fruits, sinon le génome s’appauvrit dans le temps. 

Lorsque vous recevez les grains

-Ne rincez pas sauf s’ils sentent le vinaigre

Le rinçage, fait disparaitre une bonne partie des levures qui les protègent et celles-ci favorisent la fermentation et la multiplication des grains.

Procéder par le protocole de démarrage des grains de kéfir et au besoin sur plusieurs jours.

9 réponses sur “Avant de recevoir une culture de kéfir de kéfir de fruit”

  1. Coucou Yayha.. bravo pour cette fiche récapitulative.. oui du boulot.
    Mêle si bio nécessaire de laver et brosser les utérins et peut être la figue farinée.
    Oui bien nettoyer bouteilles et bocaux ! Avec de l eau bouillante.
    À bientôt de te recroiser qd il y aura une réunion non loin du 15 eme. Amicalement.

    1. Hello Maya, alors je ne peux pas tout mettre ici. Mais c’est prévue pour un autre article assez complexe sur « Le kéfir de fruit… La théorie »

  2. Bravo pour ce travail, c est top. MERCIIII
    Si j ai rien loupé ,toutes les réponses aux questions que l on se posent sont faites et clair et net.

    1. Bonjour Yves
      Merci, avec le Kfruit on tâtonne toujours, mais on avance ! Donc si je me plante, je rectifierai d’ici à 7 à 10 ans, car les chercheurs français se sont lancer le défi de sortir le plus grand nombre d’études jamais faites jusqu’ici sur le Kfruit. Ce que j’écris est basé sur ce que l’on voit couramment dans le groupe avec des déductions. On apprend de nos erreurs et de celle des autres…

  3. Premier essai j ai rajouté de la menthe orange citron figues
    Délicieux
    Je filtre la boisson mise en bouteille hermétiques frigo
    Il faut renouveler les fruits ou les jeter à chaque fois
    Merci

    1. Bonjour Lydia
      Il faut préserver une souche pure avec l’utilisation de la figue et de la rondelle de citron pour éviter le déséquilibre bactérien qui aura une influence massive sur les microoganismes qui peuple le kefir. Les recettes aromatisé en F1, peuvent nuire à la culture. Fais le avec un surplus par sécurité. D’ailleurs j’avais rencontré au Salon de Marjolaine, des artisans du kéfir qui ne se cachait pas de faire un kefir aromatisé en F1, mais que ce n’était sans conséquence pour les grains, et ils gardaient une culture pure en cas de pépin. https://www.facebook.com/photo/?fbid=10220905658170646&set=pcb.2362432067219382

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.