Kéfir lyophilisé

La poudre de kéfir

La poudre de kéfir comme on devrait le croire provient de cultures de laboratoire qui sont lyophilisées. Le goût se rapproche du vrai kéfir (fait avec des grains). Idéal pour celui qui veut goûter la boisson en fabriquant un pseudo kéfir avant de se procurer des grains.

Composition de ces poudres :

Le nombre de MO (microorganisme) qui rentre dans la composition de ces poudres sont assez limitées comparé au vrai kéfir maison. Le mélange de ces cultures sont différentes d’une marque à une autre, celles-ci ne seront pas citées.

Ex Klait 1 :     Lactococcus lactis sp lactis, Lactococcus lactis sp lactis biovar diacetylactis, Lactococcus lactis sp cremoris, Leuconostoc mesenteroides sp cremoris, Lactobacillus kefyr, Candida kefyr, Saccharomyces unisporus

Ex Klait 2 :     Lactococcus lactis, Leuconostoc mesenteroides, Lactobacillus acidophilus, Streptococcus thermophilus, Bifidobacterium, Kluyveromyces marxianus.

Ex Kfruit 1 :   Saccharomyces cerevisiae, lactococcus lactis, leuconostoc mesenteroïdes, lactobacillus paracasei

Ex Kfruit 2 :  Lactococcus lactis ssp. cremoris, Lactococcus lactis ssp. lactis, Lactococcus lactis ssp. lactis biovar diacetylactis, S. thermophilus, Lactobacillus kéfir, Lactobacillus parakefir, Saccharomyces cerevisiae, Kluyveromyces lactis

Ces poudres du commerce ne donneront jamais de grains de kéfir de lait ou de kéfir de fruit. Elles auront peu d’effets à court therme sur le microbiote intestinal. Chacune d’entre elles n’ont pas le même effet ciblé.

Comment fonctionne la poudre ?

À la première utilisation, il faut utiliser la poudre et ensemencez le médium (la nourriture du ferment en suivant la notice d’utilisation. Cette première fermentation est un super concentré qui fonctionnera à la manière d’un levain.

Technique de repiquage :

Puis pour toutes les autres utilisations, il faudra faire un repiquage de ce levain et le mettre dans le prochain le médium.

Elle consiste à utiliser une certaine quantité de boisson(starter) 10 cl pour la remettre dans son médium à raison de 1/10. Ex : 10 cl de boisson kéfir de lait sera ajouté à 1 litre de lait.

La boisson obtenue par repiquage n’aura tout le potentiel de ces MO, plus les fermentations s’enchaineront et moins il y aura de MO de microorganismes dans la boisson, c’est normal si le goût de la boisson n’y est plus également.

La technique du repiquage fonctionnerait environ une quinzaine de fois.

Les boissons kéfirs de lait ou de fruit de la grande distribution sont très souvent élaborées à partir de ce type ferments sélectionné pour un meilleur contrôle de leur production, parce que la boisson kéfir est vivante et instable une fois embouteiller.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.