Drosophiles et Fermentations

Les drosophiles ou mouches à vinaigre ou à fruit. Elles sont des pestes pour la vigne et les arbres fruitiers… Elles piquent les fruits les rendant acides… elles peuvent avoir des couleurs plus brunes aussi.

Elles sont très attirées par nos cultures en aérobie comme le kombucha, le JUN ou le vinaigre ou les celles que l’on devrait faire en anaérobie comme les kéfirs et le GBP (Ginger Beer Plant).  Nos fermentations libèrent toutes de l’acide acétique. Ces moucherons sont rapides, parfois à peine, on ouvre une bouteille que l’une d’entre elle se pose sur le goulot de la bouteille ou tourne autour de notre verre.

Elles ont la faculté de pénétrer assez rapidement dans nos bocaux par leurs très petites tailles, par le moindre orifice. Attirées par l’odeur de nos fermentations, probablement pour se nourrir, elles viennent surtout pour y pondre leurs larves. Ces petits insectes sont nuisibles pour nos cultures, car elles peuvent les contaminer.

Sachant où elles trainent, on vous conseille par prévention, au cas où, de vous séparer de vos souches, parce qu’une souche contaminée et une souche fragilisée à cause de nouvelles levures indésirables…

Vidéo : À peine la jarre ouverte, et en voilà une !

Toutes les cultures doivent en protégées, être en être protégées.

Le Kombucha, et le Jun sont des fermentations à effectuer en aérobie, et ont besoin de respirer pour se développer.

La seule façon de les isoler de tout ce qui pourrait tomber dedans comme la poussière ou tout ce qui pourrait y pénétrer, drosophiles, fourmis et gecko, parce que dans les régions tropicales, les insectes attirent aussi leurs prédateurs !

La protection des cultures acétiques

Utilisez de préférence un tissu fin qui respire et à la fois aux mailles très serrées. Un bandana fera parfaitement l’affaire.

Un tissu trop épais, qui fait des plis ou pas assez tendu, peut laisser une marge de manœuvre au passage de ces petites mouches à fruit.

Et pour maintenir le tissu autour du bocal, un élastique en caoutchouc fera l’affaire, attention un moment ou un autre, il peut se détendre ou craquer.

Bien que ces cultures soient protégées d’un tissu, elles ne seront pas à l’abrit des odeurs et fumées nuisibles comme celles du tabac, de la cuisine, de l’encens… Et de l’humidité ambiante (Attention en période cyclonique).

Pour le kéfir de fruit, d’eau ou de GBP en aérobie ???

Culture en anaérobie du kefir de fruit avec un bocal LE Parfait

Non, ils ne fermentent pas de la même façon, même si c’est possible, c’est une grossière erreur. En vérité, ça ne profitera pas en aucun cas aux cultures lactiques qui n’ont absolument pas besoins d’oxygène. Et en plus de cela, vous exposerez peu à peu leurs génomes à des bactéries acétiques qui nuiront au goût de la boisson, avec mère sur le kéfir de fruit et à la non-prolifération des grains dans le temps.

C’est pour cela que l’on conseille pour les cultures lactiques : kéfirs et GBP une fermentation en anaérobie. C’est-à-dire par un bocal fermé hermétiquement par un joint indépendant du bocal qui laisse s’échapper le CO2, tout en empêchant l’oxygène d’entrer. Fermentation sécurisante des insectes et contre toutes odeurs !

Piéger les drosophiles 

Dans un premier temps, pour limiter leur nombre, il faudrait les écarter des odeurs qu’elles préfèrent aussi celles de la corbeille de fruits bien mûrs, et la poubelle.

Le piège

Pour les éradiquer, on confectionnera un piège, qui fonctionnera de plusieurs jours à plusieurs semaines. Il nous faut:

Un bocal petit bocal, un morceau de film alimentaire, et un fond de boisson kombucha ou de kéfir ou du vinaigre de cidre.

On ajoute 2 à 3 cm de liquide dans le bocal, on tend le film étirable sur goulot du bocal, puis on le perce avec un cure-dent ou la pointe d’un couteau ! Et Les drosophiles viendront s’y noyer.

Il y a d’autres solutions complémentaires comme le ruban adessif dont la vue n’est pas très ragoutante ou bien la raquette électrique qui est un peu plus sportive, mais efficace pour éclater les insectes volants

 

2 réponses sur “Drosophiles et Fermentations”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *