1 Quelle bouteille choisir en F2 ?

 Le verre est la matière la plus adaptée pour sa neutralité et sa résistance ; il faut toutefois bien choisir pour éviter la casse…

 Les bouteilles en matière plastique ne sont pas recommandées, même celles qui ne contiennent pas de bisphénol A. Le plastique provient de la pétrochimie et les particules migrent dans l’eau ; on n’ose imaginer ce qu’il en est lors de F2 !

 Les meilleures bouteilles pour nos boissons sont celles à fermeture mécanique

Il faut se procurer des bouteilles qui ont été par leur passé pleine de limonade, de bière, de cidre, de mousseux ou de champagne, celles qui ont fait leurs preuves ! Nos parents ou grands-parents recyclaient déjà de chouettes bouteilles sérigraphiées ou gravées de leur époque pour embouteiller du cidre maison. Avec un peu de chance vous pouvez en retrouvez à la cave, ou sur des vide greniers.

Limonades : LIMONADE, CRISTAL, SUCOR, VIVA, PHENIX, GILDAS, EMERAUDE, MORLAIX, L’ALGERIENNE…

Bières : PELICAN, LUTECE, ROSEN, KARCHER, DEUX CIGOGNES, JOYEUX NORMAND…

A l’heure d’aujourd’hui, nous faisons comme nos anciens nous recyclons les bouteilles à fermeture mécanique de limonades du commerces et artisanal, connu sous le nom de Lorina, Perline, La Mortuacienne, Alixia…Pour les bières, il faudra chercher parfois aux confins des brasseries FISCHER, Grolsch, Bierouette, Tigre Bock, Luxe, Quintine, Emile, Naturfrisch, Bügel, Malpages, Floreffe, Licorne,

Elles sont adaptées et conçu pour résister aux fortes pressions en F2, alors attention à nos fermentations parce que le risque zéro n’existe pas. 

Les bouteilles décoratives, fantaisies à fermeture mécanique achetées vides, ne sont aucunement conçu pour résister à la pression d’une F2. Elles sont conçues 

pour y mettre de l’eau ou du jus. Elles seront aussi sans risque pour embouteiller et bues en F1 (à placer au réfrigérateur après la mise en bouteille).

 Le premier défaut provient du verre trop fin ou d’un fond de bouteille carré, combiné par un bon serrage de la fermeture mécanique provoquera l’explosion de la bouteille lors de la F2 si elle est trop sucrée.

Le deuxième défaut  provient des joints d’étanchés en silicone qui ne peuvent remplir correctement leurs fonctions à cause du mécanisme de serrage est trop souple. Les F2 issues de ces bouteilles donnent une boisson peu effervescente ou complètement plate, vinaigrée et oxydé (sans risque d’explosion).

Exemple de bouteilles ayant explosées:

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *